LES TREILLARD


Certains ont été célebres.

Jacques-André TREILLARD (1712-1794)

  Peintre de la cour a été le fondateur de l'école de Dessin de Grenoble

Marianne Clerc a publié aux Presses Universitaires de Grenoble un livre sur Jacques-André Treillard Peintre Dauphinois.

Une photo de la couverture du livre est montrée ci dessous  

 Portrait d'un sculpteur , huile sur toile,1775

Grenoble Musée Dauphinois

Photo de la couverture

 

Anne François Charles TREILLARD , général de division

 né à Parme 9.2.1764 –

Mort  Charonne Paris 14.5.1832 - *

 Son nom est inscrit sur l’Arc de Triomphe

 

Notre première famille TREILLARD

TREILLARD, Jean Naissance : vers 1615
Famille TREILLARD - ROBIN
 Mariage : vers 1635
ROBIN, Michelette Naissance : vers 1615
L'enfant du couple TREILLARD - ROBIN
TREILLARD, François
× 1669 POMIER, Pierrette
°avant 1640 - †avant 1706

Généalogie TREILLARD  1240-1630

  Sources : Document Q744 Bibliothèque municipale de Grenoble
Communication privée de Philippe Guénard 2005
Cette généalogie "Treillard" est liée à l ascendance de la grand mère Marcelline REPLAT de Denise, Marcelline descend de Treillard Marguerite  (Sosa 431) .

 Cependant nous n'avons pas encore pu rattacher  ce TREILLARD Jean ° 1615 ancêtre paternel de Denise à la généalogie présentée dans ce document.  Le fait que TREILLARD  Jean venait de St Quentin  permet de penser qu' il  descend d'une des générations présentées çi après.

Ambelot TREILLARD voit le jour vers 1240.
Il est le plus ancien TREILLARD connu.
Il vivait vers 1266.
Il etait qualifié  de 1000 eques au rapport de Monsieur Baratier curé de Quincieux qui avait déchiffré un acte appartenant à la famille Treillard et qui après le remit à feu Treillard curé de Revon
Ce qui prouve l'existence et la noblesse de d'Ambelot Treillard, ce sont des actes où ils ont toujours été reconnus nobles et francs de tous tributs ruraux et servitudes réelles et personnelles jouissant de tous les droits, privilèges, immunités prérogatives accordés à la noblesse

Didier TREILLARD voit le jour en 1280.
Il est le fils légitime d'Ambelot TREILLARD,.
Didier Treillard Fils d' Ambelot fut reconnu noble en l'année 1301 par Aymard seigneur souverain de St Quentin. Cet acte se trouve au livre intitulé ;des droits seigneuraux (ouvrage de Mr le président De Boissieux au chapitre 46 des droits …,pages 283 et 284 où est le prècis de l'acte passé en 1301 par François de Chateauneuf en faveur de Didier Treillard fils Ambelot Treillard et de Guillaume Charmet dans la chapelle de Ste Catherine où il reconnaît à  tous
  les siens et les descendants et à perpétuité et sous la garantie de tous ses biens présents et à venir …………….
Didier Treillard possédait des biens en deça et en dela de l'isère. Il lui était nécessaire de se faire reconnaître-par le seigneur de Tullins où il avait des possessions que Ambelot lui avait laissé Il fut donc reconnu en 1302 par de Roussillon
Il fallait que Didier Treillard possédait des biens dans la terre de Paladru puisque dans le même acte le seigneur de Paladru
.

Hugues TREILLARD  né vers 1310
 Il est le fils légitime de Didier TREILLARD,

: Hugues Treillard fils de Didier Treillard obtint des lettres du gouvernement du Dauphiné, premier président du vénérable conseil Delphinal portant défenses au seigneur de St Quentin à ses officiers ou préposés de comprendre les Treillard aux impositions avec les plébeins attendu qu'ils jouissaient de privilèges attachés à la noblesse
Cette lettre que l'on nomme ducale fut rendue en 1385 en présence des demandeurs par Hudines Equerundus maître jean Seif et Jacques de St Germain.
Cette lettre ducale du conseil delphinal se trouve à St Quentin chez plusieurs de la famille Treillard et on trouve un extrait collectionné par un secrétaire de la chambre des Comtes au pouvoir de Jacques André Treillard à Grenoble

Jean TREILLARD
voit le jour vers 1340.

Il est le fils légitime de Hugues TREILLARD,
Jean Treillard fils d'Hugues se trouve dénommé avec plusieurs autres Treillard de sa famille dans la lettre ducale obtenue par Hugues son père.
Le même Jean Treillard est encore reconnu dans un autre acte par le Seigneur de St Quentin en vertu du mariage qu'il fait avec Sibile Guillet

Bertrand TREILLARD voit le jour vers 1370.
Il est le fils légitime de Jean TREILLARD, âgé de 30 ans environ et de Sibille GUILLET.
Il  vit à St Quentin
Premier Martinet de fer
Bertrand Treillard fils de Jean paraît existant dans la révision de 1434 dans différents actes déposés à la chambre des comtes
Le gouvernement et conseil delphinal lui donna l'albergement des eaux de la Fure pour y construire le Premier martinet qui fut construit à cette époque dans la province du Dauphiné.
Ce qui comprend son étendue depuis le lac de Paladru.jusqu'à l'Isère moyennant 100livres de fer annuellement de revenu.
Le village de Fures prit naissance à cette époque


Hugues TREILLARD
voit le jour vers 1400.

Il est le fils légitime de Bertrand TREILLARD, .
:Il communiqua en 1464 à Geoffroy Lahmand Seigneur de Tullins conseiller et chambellan du Roi. Les lettres que son père avait obtenu en 1385 du conseil delphinal et obtint la ratification et prérogatives et privilèges dont jouissaient ses ancêtres conformément de 1301 et 1302

.
Michel TREILLARD voit le jour vers 1430.

Il est le fils légitime de Hugues TREILLARD,
Michel  se trouve dénommé dans la ratification des privilèges en 1464

Bertrand TREILLARD
voit le jour vers 1460.

Il est le fils légitime de Michel TREILLARD,
  Il  vivait environ 1486 Il est rappelé comme fils de Michel dans une reconnaissance de Jean Treillard fils d'Etienne en 1578 ainsi que Jean son fils qui suit
Cet acte se trouve à la chambre des Comtes au terrier de Tullins

Jean TREILLARD voit le jour vers 1500.

Il est le fils légitime de Bertrand TREILLARD, âgé de 40 ans environ.
Il  prêta reconnaissance au roi Dauphin en 1526 où il rappela  prérogatives et privilèges accordés à ces ancêtres en 1301 1302

Etienne TREILLARD voit le jour vers 1530
Il est le fils légitime de Jean TREILLARD

Jean TREILLARD voit le jour vers 1560.
Il est le fils légitime d'Etienne TREILLARD, âgé de 30 ans environ.
Il  passa reconnaissance au terrier dominal de Tullins en 1578 où il se déclara homme franc et libre de tous tribus ruraux et de toutes servitudes réelles et personnelles suivant la forme et teneur des privilèges, franchises et liberté de ses ancêtres.
Cet acte se trouve à la chambre des comptes, il se trouve encore dans les terriers de la Seigneurie de Tullins, où Jean fils d'Etienne reconnaît lui et les siens être homme lige et franc delphinal, sujet juridisciable de Messire François Bléard évêque de Grenoble comme ayant droit en la seigneurie de Tullins comme il compte par le terrier formé par Chavinet Notaire de Tullins en 1578 existant de Me Expilly Notaire, a été donné copie authentique par le Juge et secrétaire du dit lieu de Tullins à la réquisition de Jacques, André et François Treillard Frères.


Laurent TREILLARD
voit le jour vers 1580.

Il est le fils légitime de Jean TREILLARD,
Laurent fils de Jean et frère de Pierre s'établit à Rives avant 1594. Le parcellaire en 1637 prouve qu'il y possédait des biens de Jean Treillard son père et qu'il fut reconnu au terrier de Manissi Seigneur engagiste de la terre de Rives, exempt de tous tribus ruraux et servitude réelle et personnelle.
Le constat des officiers municipaux de Rives des 28 et 29 septembre, qu'il était fils de Jean Treillard, cet acte se trouve à la chambre des comtes et aux terriers de Rives et aux parcellaires de Rives qui est entre les mains de Me MARTEL notaire à Rives. L'envoi du dit acte à été délivré par Me Martel à François TREILLARD, baron de Curtry à sa réquisition

François TREILLARD voit le jour vers 1630.  Sosa 3448 de Denise
Il est le fils légitime de Laurent TREILLARD, âgé de 49 ans environ.
Il épouse Marguerite MOYNE, la fille légitime de parents non connus.
Ils se marient en 1655 à Rives.
Ils auront  6 fils. dont
  Laurent TREILLARD  (sosa 1724) X FIATEL Marguerite  puis

TREILLARD Joseph (sosa  862) X JACQUEMET Rose puis une fille

TREILLARD Marguerite (sosa 431) l ancêtre de Replat Marcelline  grand mère de Denise

RETOUR